Bulletin sur le marché du sésame

Le marché en un coup d’oeil

Prix du sésame dans les pays producteurs (en Francs CFA/kg)

 

 

Au Burkina Faso, le contexte, pour ce qui concerne le sésame, est caractérisé par les activités champêtres. La pluviométrie est certes capricieuse par endroit mais, dans l’ensemble, le niveau d’évolution des plants est satisfaisant. Certains champs sont encore à la floraison, surtout dans la région du nord, tandis dans les régions du centre-ouest, de la Boucle du Mouhoun, de l’Est, Hauts-Bassins et Cascades, beaucoup de plants portent des capsules Ainsi donc, les espoirs sont bien nourris côté producteur…/…

Au Mali, le marché de sésame est calme et quasi-identique au mois dernier. Les échanges restent locaux et le volume des transactions est faible.
L’état des cultures parait partout bon alors qu’une grande hétérogénéité des stades phénologiques est bien visible d’une zone à l’autre et au sein d’une même zone selon les variétés. Ainsi nous avons des variétés hâtives et des semis précoces majoritairement aux stades de fructification et maturation alors que les variétés tardives et les cas de derniers semis sont globalement aux stades de floraison – fructification…/…

Au Sénégal, la campagne de commercialisation de sésame approche à grands pas surtout dans la zone centre du Sénégal (Kaolack, Fatick, Diourbel et Kaffrine). La plupart des acteurs sont occupés par les préparatifs de la campagne de sésame 2017 – 2018.
Dans la zone centre du Sénégal, surtout dans la région de Kaffrine, les récoltes ont démarré pour les semis précoces. Elles concernent pour le moment une minorité de producteurs. Dans cette région qui est une grande zone de production de sésame, la majeure partie des parcelles de sésame est arrivée à maturité. La campagne devrait démarrer plus tôt dans cette région que dans les autres où les cultures sont à l’état de la capsulation et de la maturation…/…

En Côte d’Ivoire, ce mois d’octobre, le marché du sésame est toujours calme. Faute de stocks disponibles, la majorité des acheteurs attendent la nouvelle récolte pour relancer les commandes. Certains acheteurs étrangers expriment déjà des intentions d’achat de sésame cette année dans les zones de production…/…

Au Tchad, le marché du sésame est resté toujours calme comme le mois passé: pas de gros volume échangé mais surtout de petites quantités échangées entre détaillants et consommateurs.
Les champs de sésame sont au stade floraison-fructification. La pluie continue à tomber au Sud, ce qui pourrait prolonger la maturation du sésame voire la récolte…/…

Marché international et perspectives

En Afrique de l’Ouest comme en Afrique de l’Est, la pluviométrie a été plutôt bonne durant cette saison des pluies (cf cartes pour l’Afrique de l’Est) et nous nous attendons à une bonne récolte dans l’ensemble de l’Afrique.
En Chine, la nouvelle récolte a commencé. Les acteurs locaux s’attendent à une production proche de celle de l’année passée. Les transactions sont, pour l’instant, timides mais les prix de départ sont nettement plus élevés que l’année passée. De plus, les fêtes nationales durant les semaines passées ont mis la pression sur les stocks portuaires chinois qui sont actuellement plus bas que l’année passée à la même période. Cette situation est favorable à un maintien des prix sur le marché international dans les prochaines semaines…/…

Pour en savoir plus : abonnez-vous au bulletin !