Bulletin sur le marché du sésame

Le marché en un coup d’oeil

Prix du sésame dans les pays producteurs (en Francs CFA/kg)

Au Burkina Faso, au cours du mois de juin, le marché de sésame est resté en terme de transactions est identique à celui du mois précédent. Pas de flux majeurs: les rares petits échanges se font entre locaux. Des stocks plus ou moins importants sont entre les mains des commerçants qui attendent une relance de la demande. Les prix sont en baisse dans certains centres urbains mais, dans l’ensemble, ils se maintiennent dans la même fourchette que ceux du mois écoulé. Le kg va de 400 à 545 FCFA suivant les marchés urbains…/…

Au Mali, le marché de sésame reste calme et identique au mois précédent. Les échanges sont locaux et au détail car les stocks producteurs sont épuisés et les achats pour l’exportation sont depuis longtemps bouclés.
La campagne principale de production agricole est partout commencée malgré l’irrégularité des pluies qui paralyse les activités dans certaines zones principales de production. La culture de sésame n’est pas encore amorcée mais certains estiment déjà que la production de la campagne à venir sera bien supérieure à celle de la campagne dernière (estimée à 37 580 tonnes). Cette hausse estimée sera évidemment tributaire de la distribution des pluies dans l’espace et le temps qui, pour l’instant, inquiète les producteurs…/…

Au Sénégal, l’hivernage s’est définitivement installé en Casamance, zone sud du Sénégal avec des pluies moyennes à fortes dans toutes les trois régions administratives (Ziguinchor, Sédhiou et Kolda). Dans la zone centre du Sénégal, les producteurs sont toujours à l’attente des premières pluies.
Depuis la fin de la campagne, le marché du sésame grain est resté statique même si des transactions occasionnelles, tournant autour de 500 FCFA/kg bord-champ, ont été parfois observées. Par contre, avec la préparation des semis, le marché des semences connait un certain dynamisme…/…

Ce mois en Côte d’Ivoire le marché du sésame est identique à celui du mois de mai. Il demeure calme, faute de stocks disponibles. Les rares stocks visibles se situent au niveau des marchés locaux pour les besoins de la consommation locale et en semences.
La saison des pluies est bien lancée dans les zones de production mais avec un retard et une irrégularité assez similaire à la même période l’année passée. Pour l’instant, ce sont les activités d’entretien, de labour et de semis des cultures céréalières qui sont entreprises…/…

Au Tchad, Les stocks des producteurs et des commerçants sont maintenant épuisés. On note quelques échanges au détail dans les marchés. Des semences de sésame, proposées par les producteurs, stations de production de semences et des structures d’appui, sont aussi disponibles à la vente sur les marchés…/…

Marché international et perspectives

Au cours des dernières semaines, les quantités échangées à la bourse éthiopienne ECX ont évolué entre 3250 et 4425 tonne/semaine, en baisse par rapport à fin avril-début mai. La cotation du sésame est aussi en baisse par rapport à mi-mai mais évolue de manière plus stable depuis 2 semaines. La cotation ECX se situait entre 950 et 1044 USD/tonne en début de semaine, avec une cotation moyenne à 993 USD/tonne.
Durant le mois de mai, les cotations FOB pour le sésame africain étaient en baisse. Cette tendance s’est poursuivie au cours des dernières semaines avec toutefois une légère reprise la semaine dernière. Le sésame bigarré, origine Afrique de l’Ouest, est coté entre 900 et 1000 USD/tonne, prix FOB. Le sésame blanc, origine Ethiopie, évolue entre 1050 et 1150 USD/MT. La nouvelle récolte tanzanienne est actuellement cotée, prix FOB, à 950 USD/tonne pour le sésame bigarré et entre 1000 et 1100 USD/tonne, pour des envois en Juillet. Le prix du sésame blanc en gros au marché de Rajkot en Inde est aussi en baisse depuis 4 semaines et atteint 791 à 937 USD/tonne…/…

Pour en savoir plus : abonnez-vous au bulletin !