Bulletin sur le marché de l’Anacarde

Le marché en un coup d’oeil

Prix pratiqués pour la noix de cajou brute dans les différents pays producteurs d’Afrique de l’Ouest

 

En Côte d’Ivoire, la commercialisation de la noix de cajou est rare mais persiste par endroit.
Les acheteurs étrangers sont pratiquement tous partis mais des stocks résiduels restent au niveau des acheteurs locaux qui peinent à trouver des preneurs. La qualité de ces derniers stocks est fortement dégradée à cause de la pluviométrie et des conditions de stockage. Les prix proposés par ces acheteurs pour ces stocks sont élevés et se situent entre 850 et 950 FCFA/kg…/…

Au Sénégal, la filière cajou suscite un engouement majeur au niveau des acteurs particulièrement les producteurs. En effet, les prix record atteints durant les deux précédentes campagnes ont incité les producteurs à s’intéresser davantage à cette filière. Avec l’introduction des variétés améliorées par l’IRD, beaucoup de nouvelles plantations ont émergé surtout dans la zone Sud. Certains anciens producteurs aussi ont augmenté leurs superficies emblavées…/…

Le marché de l’anacarde au Mozambique

Après avoir connu une forte hausse de sa production en 2016/2017, le Mozambique attend cette année encore une très bonne récolte de cajou alors que les récoltes sont en train de commencer.
La campagne passée le Mozambique a exporté autour de 65 000 tonnes de noix de cajou brute vers l’Inde et le Vietnam et transformé autour de 20 000 tonnes de noix de cajou brute en amande de cajou. Sa production a donc dépassé les 85 000 tonnes soit pratiquement doublé par rapport aux années précédentes…/…

Le marché international de l’anacarde

Au cours du mois de septembre, les prix de l’amande de cajou sont restés très stables. Les transformateurs asiatiques sont inquiets car ils espéraient une augmentation des commandes avec le retour des importateurs occidentaux après la période de vacances du mois d’août…/…

Le point de vue des analystes

La saison pluvieuse en Afrique de l’Ouest a été particulièrement précoce cette année avec un pluviométrie élevée dès le mois de mai, une pluviométrie relativement normale en juin, juillet et août mais une importante baisse de la pluviométrie en septembre.
Comme visible ci-dessous sur les cartographie de cumuls pluviométrique du National Weather Service des USA, le Centre et le Nord-Est de la Côte d’Ivoire ainsi que le Nord-Ouest du Ghana qui sont d’importantes zones de production a également souffert d’un déficit pluviométrique en juillet…/…

 

Pour en savoir plus : abonnez-vous au bulletin !

Bulletin sur le marché du karité

Le marché en un coup d’oeil
Prix de l’amande de karité dans les pays producteurs (en Francs CFA/kg)

 

 

En Côte d’Ivoire, on note une certaine activité sur le marché du karité, mais il faut remarquer qu’il reste globalement très lent jusqu’à présent.
Les négociations entre le seul exportateur de karité actif et les acheteurs locaux ont permis de revoir les prix portuaires à une légère hausse…/…

Au Mali la commercialisation reste timide alors que les stocks d’amande sont partout disponibles. Les échanges sont locaux car les acheteurs étrangers ne sont pas encore sur le marché. Le volume et le nombre de transactions restent modestes.
Les prix bord-champ se situent entre 60 et 90 FCFA/kg, les prix gros et demi-gros oscillent entre 90 et 105 FCFA/kg. Cependant quelques transactions ponctuelles de volumes importants entre commerçants et revendeurs à 110FCFA/kg ont été enregistrées…/…

Au Ghana, le marché du karité est très intense avec les activités commerciales visibles dans les principaux marchés et les zones de production de karité. Il existe de nombreux stocks disponibles sur ces marchés qui provoquent une légère baisse des prix dans certaines zones comme Domingo et Busunu les régions du Nord du pays.
La qualité des noix vues sur les marchés est assez bonne à l’exception de très peu de noix avec des taches noires qui sont pour la plupart rejetées par les acheteurs. Il existe actuellement une forte demande en amande de karité à Accra à des fins industrielles. Si cette demande se maintient, elle est susceptible de faire remonter les prix dans les prochaines semaines…/…

Au Nigéria, cette année, la campagne a été plus calme que l’année précédente avec peu de concurrence pour les amandes de karité visible sur les marchés.
Dans la principale région productrice de karité, les prix qui été élevés au début de la saison ont connu une baisse en août pour se situer entre 75-80 NGN/kg, soit entre 115 et 120 FCFA/kg. Mais à la fin du mois d’août et au début de septembre, les prix ont connu une remonté et ils s’échangent désormais autour de 90 NGNG/kg soit 135 FCFA/kg…/…

 

Le marché international du karité

 

Les prix sont modérés et stables au cours de cette fin de campagne 2016-17. Les évolutions observées sur les marchés sont surtout le fait des devises. Les prix du cacao exprimé en dollars augmentent alors que ces mêmes prix du cacao exprimés en livres Sterling baisse. En effet la valeur du dollar diminue et celle de la Livre augmente.
Les prix du beurre de cacao sont proche de 5 644 USD/TM (ex doc) au 15 septembre selon le CMAA. Les prix de la fève de cacao sont proches de 1 965 USD/TM au 19 septembre sur le marché de New York (à l’échéance de déc.)…/…

Le point de vue des analystes

Dans un contexte de prix du cacao toujours relativement bas et de baisse du Dollar US face au Franc CFA, les perspectives de hausse du prix de l’amande et du beurre de karité semblent très incertaines.
Dans ces conditions nous recommandons aux collectrices de commencer à commercialiser leur production dès que les prix proposés sont égaux ou supérieurs à 75 FCFA/kg au Mali et en Guinée et à 90 FCFA/kg en Côte d’Ivoire, au Burkina Faso, au Ghana et au Nigeria…/…

Pour en savoir plus : abonnez-vous au bulletin !

Bulletin sur le marché du sésame

Le marché en un coup d’oeil

Prix du sésame dans les pays producteurs (en Francs CFA/kg)

Au Burkina Faso, la situation du marché de sésame au cours du mois d’août est restée identique à celle du mois de mois de juillet au niveau des transactions, avec presque plus de stocks et de petits échanges très occasionnels entre locaux à des prix n’excédant pas 550FCFA/kg dans les centres urbains.
Au niveau production, la régularité relative des pluies au cours du mois favorise une bonne évolution des plants…/…

Au Mali, le marché de sésame reste stable et quasi-identique au mois dernier. Les échanges sont isolés, locaux, et modestes.
Les semis du sésame se sont s’intensifiés; le niveau des activités est différent d’une zone à l’autre mais aussi en fonction des variétés utilisées. Les semis des variétés tardives sont quasi terminés dans les différentes zones alors que ceux des variétés hâtives sont encore en cours. Cependant, les stades phonologiques dominants sont la germination, levée et développement des bourgeons. La pluviométrie est bonne et favorable au développement et la croissance du sésame…/…

Au Sénégal, les transactions sur le marché du sésame sont très timides. Les stocks de sésame grain sont épuisés et le commerce des semences a perdu son dynamisme car les semis sont presque terminés.
Dans les zones de production centre (Kaolack, Fatick, Diourbel et Kaffrine) et Sud du Sénégal (Ziguinchor, Sédhiou et Kolda), la pluviométrie normale permet pour l’instant un bon développement des cultures. Les semis précoces sont déjà en début de floraison dans le centre. Au sud, où la variété à cycle long (primoca) est cultivée, le développement des cultures est moins avancée…/…

En Côte d’Ivoire, le marché du sésame demeure calme. Les stocks sont totalement épuisés. En revanche, les activités culturales autour du sésame sont très actives. Des producteurs retardataires font les derniers semis encouragés par les pluies qui sont intenses actuellement dans les zones de production. Mais la majorité des producteurs entretiennent leurs parcelles qui sont à la phase de levée. On note une augmentation des surfaces de sésame emblavées cette année comparé à l’an dernier…/…

Le marché de sésame au Tchad, plus précisément à Moundou et à Sarh, reste calme dans l’ensemble. Il n’existe pas de stocks dans les magasins des commerçants et les échanges sont essentiellement des petites quantités entre détaillants et consommateurs…/…

Marché international et perspectives

La hausse continue des prix à la bourse éthiopienne durant le mois de juillet a été suivie par une stabilisation des prix. Le sésame est actuellement coté entre 975 et 1200 USD/tonne, avec une cotation moyenne établie à 1100 USD/tonne. Cette stabilisation du prix est due à l’arrivée du sésame d’Afrique de l’Est sur le marché international et aussi un ralentissement de la demande de la part des acheteurs chinois suite à la reprise des achats en Juillet. Les échanges hebdomadaires sont en diminution à la bourse éthiopienne: début août entre 2700 et 2800 tonnes étaient vendues par semaine alors que, la semaine passée, le volume total échangé avoisinait les 1700 tonnes…/…

Pour en savoir plus : abonnez-vous au bulletin !

Bulletin sur le marché du karité

Le marché en un coup d’oeil
Prix de l’amande de karité dans les pays producteurs (en Francs CFA/kg)

 

 

Au Burkina Faso, ce sont la collecte des noix et la préparation d’amandes de karité qui ont surtout caractérisé les opérations dans la filière au cours du mois d’août.
Les activités de gros et d’exportation demeurent sous le poids de l’engourdissement du marché mais les acteurs restent optimistes. Et l’essentiel des transactions commerciales s’est concentré entre collectrices et commerçants locaux d’une part et d’autre part, entre collectrices et unités locales de transformation…/…

En Côte d’Ivoire, le marché du karité est globalement timide. La majorité des échanges se font entre transformatrices artisanales de beurre et les collectrices.
Pour l’instant, les grossistes ne sont pas encore entrés en scène sur le marché des amandes de karité. En effet, les prix proposés par le seul exportateur d’amande de karité en Côte d’Ivoire sont proches des prix bord-champ actuels et ne permettent donc pas aux commerçants de commencer à collecter…/…

Au Mali, la commercialisation des amandes de karité reste toujours timide et quasi identique au mois dernier. Les échanges sont modestes et locaux car les acheteurs étrangers ne se sont pas encore manifestés.
Les prix bord-champs restent stables se situent entre 50 et 75 FCFA/kg. Les commerçants revendeurs cèdent de petites quantités collectées entre 90 et 100 FCFA/kg. Les commerçants grossistes proposent déjà des prix de revente entre 120 et 150 FCFA/kg. Ces derniers se positionnent en cherchant de potentiels acheteurs pour augmenter ou amorcer des achats plus conséquents…/…

Au Ghana, la campagne de karité commence à être intense, surtout dans les trois régions du Nord du Ghana. La plupart des individus et des entreprises qui commercialisent les amandes de karité sont encore loin d’avoir atteint leurs objectifs d’achat en termes de quantité. En effet, malgré l’augmentation de l’offre, les commerçants font face à la présence sur le marché d’amandes mauvaise qualité issues de la saison passée. Actuellement, le prix par kilo dans les zones Bole, Tamale et Wa, les trois régions nordiques du Ghana se situe entre 0.98 et 1.0 GHC soit 124 à 127 FCFA/kg…/…

En Guinée, la campagne de commercialisation du karité est dans sa phase de commencement et est présentement dominée par la collecte des noix dans plusieurs localités de la région naturelle de la Haute-Guinée qui est la principale zone de production…/…

Au Nigéria, le marché du karité est très calme cette saison. La demande des exportateurs est pour l’instant très faible.
Cela peut être dû aux prix élevés demandés pour les noix dès le début de la saison. Les précipitations régulières ont également rendu le séchage des noix assez difficile et cela, conjugué au prix initial élevé, a ralenti le rythme d’achat hebdomadaire par rapport aux années passées. La collecte des noix qui a débuté en juin est toujours en cours avec les échanges habituels entre les collectionneurs et les petits transformateurs locaux. Les niveaux de prix pour ces échanges restent inchangés par rapport au mois précédent…/…

Le marché international du karité.

Les prix de la fève et du beurre de cacao sont resté bas et volatils en juillet et en aout. Vue d’ensemble, les prix du cacao semblent avoir cessé leur dégringolade courant mai et dessinent un léger rebond en juillet.
Les prix du beurre de cacao sont proches de 5 250 USD/TM (ex doc) au 11 aout selon le CMAA. Les prix de la fève de cacao sont proches de 1 870 USD/TM au 18 aout sur le marché de New York (à l’échéance de déc.).
La situation sur le marché du cacao reste déterminée par des records de production pour cette campagne 2016- 17 de la Côte d’Ivoire et du Ghana, les deux premiers producteurs mondiaux. Ces excédents de production ont fait chuter les prix internationaux du cacao durant la campagne et devrait continuer à maintenir les prix bas jusqu’à ce que les perspectives de la prochaine campagne se dévoile…/…

Le point de vue des analystes

On s’attend à une meilleure demande internationale de karité pour le début de campagne mais à des prix modérés en raison des reports de stocks de karité de l’année passée et des prix relativement bas du beurre de cacao…/…

Pour en savoir plus : abonnez-vous au bulletin !