Bulletin sur le marché de la gomme arabique au Tchad

Le marché de la gomme arabique en un coup d’oeil

Gomme friable (Talha)

Les conditions météorologiques actuelles sont favorables à la production de gomme friable. Dans la plupart des régions, les cueilleurs sédentaires et transhumants sont actifs malgré la chaleur et continuent à proposer leur récolte sur les marchés locaux. Dans le Hadjer Lamis, le départ massif des éleveurs nomades a provoqué une forte baisse de l’offre mais les cueilleurs sédentaires ont pris le relais et vendent leur gomme friable dans les marchés locaux cette semaine. Les quantités exposées restent globalement importantes mais la demande demeure toujours faible. Les prix pratiqués sur les marchés locaux restent stables dans les différentes régions productrices.

Chari Baguirmi. La cueillette en gomme friable se poursuit grâce à la présence des éleveurs transhumants. Les quantités exposées sur les marchés sont assez importantes mais la demande demeure toujours faible par manque de préfinancements. Le prix de la gomme friable observé cette semaine est stable depuis un mois. La gomme est vendue à 160 FCFA/kg (soit 400 FCFA/coro). La tendance à court terme du prix de la gomme friable dans le Chari Baguirmi va de stable à légère baisse du fait de l’offre locale importante et de la faible demande.

Guéra. A l’approche du mois de ramadan, les villageois et les transhumants se mobilisent autour de la cueillette, malgré la chaleur qui prévaut dans les gommeraies, et vendent leur gomme sur les marchés locaux. La demande locale reste basse mais le prix de la talha sur les marchés locaux demeure stable à 200 FCFA/kg (soit 500 FCFA/coro). La tendance à court terme du prix de la gomme friable dans le Guéra est à la stabilité.

Hadjer Lamis. La migration des éleveurs transhumants vers les régions du sud à la recherche de l’eau et de pâturages pour les bétails a provoqué une rupture de disponibilité de la gomme friable dans la région la semaine passée. Cependant les villageois se sont mobilisés autour de la cueillette et proposent leur récolte dans les marchés locaux malgré la faible demande. La gomme est vendue entre 160 à 180 FCFA/kg (soit 400 à 450 FCFA/coro). La tendance à court terme du prix de la gomme friable dans le Hadjer Lamis est à la stabilité car la demande est faible.

Gomme dure (Kitir)

Les quantités exposées sur les marchés locaux sont minimes et les transactions s’effectuent en fonction de la qualité de la gomme. La demande est faible au niveau national car il y a assez de stocks dans les magasins des grossistes et exportateurs. La demande locale, quant à elle, se maintient. Les prix observés cette semaine sont stables dans le Chari Baguirmi et le Guéra et en hausse dans le Hadjer Lamis.

Chari Baguirmi. Des petites quantités sont collectées par les commerçants locaux dans les marchés hebdomadaires pour satisfaire la demande. La qualité de la gomme n’est pas appréciée par les collecteurs. Ceux-ci trient avant de mettre dans les sacs. Les prix locaux restent malgré tout stables. La gomme est vendue à 700 FCFA/kg (soit 1750 FCFA/coro). La tendance à court terme du prix de la gomme dure dans le Chari Baguirmi est de stable à en baisse car l’offre est faible et de mauvaise qualité.

Guéra. La gomme provenant des stocks des producteurs et des commerçants indépendants devient de plus en plus rare sur les marchés. La demande locale reste bonne. Les pluies du début de mois dans la région ont provoqué un engouement pour les derniers stocks, ce qui s’est traduit par une forte hausse du prix d’achat à Mongo où la kitir est achetée 1000 FCFA/kg (2500 FCFA/coro). Sur les marchés de brousse, la gomme dure est achetée aux producteurs entre 700 et 800 FCFA/kg (1750 à 2000 FCFA/coro). La qualité est jugée plutôt bonne pour les acheteurs. La tendance à court-terme du prix de la gomme dure dans le Guéra est à la stabilité.

Hadjer Lamis. L’offre locale est en baisse cette semaine dans le Hadjer Lamis alors que les commerçants locaux maintiennent leur achat. Ceci a provoqué une hausse du prix sur les marchés locaux. Le prix observé cette semaine est autour de 1000 FCFA/kg (2500FCFA/coro) contre 800 FCFA (soit 2000 FCFA/coro) la semaine passée. La tendance à court terme du prix de la gomme dure dans la région est stable à en légère hausse car l’offre locale est très faible.

Marché international

Au Soudan, la disponibilité des gommes dure et friable sur les marchés aux enchères connaît d’importantes variations depuis 3 semaines. La semaine passée, les quantités échangées dans le Nord Kordofan étaient en forte régression, ce qui a provoqué une certaine tension sur les prix avec une tendance à la hausse sur les prix d’achat. Le prix de la gomme dure sur les marchés aux enchères varie entre 1000 et 1200 SDG/gintar (22 à 26,4 SDG/kg). La gomme friable s’échange autour de 255 SDG/gintar (5,6 SDG/kg). Après la hausse d’il y a 2 semaines, les cotations FOB restent stables: 2540 à 2550 USD/tonne pour la gomme dure et 750 USD/tonne pour la gomme friable.

Perspectives et conseils

L’offre en gomme dure continue à baisser dans les régions et les petites quantités disponibles ont provoqué une hausse du prix d’achat dans diverses localités car les commerçants locaux sont toujours actifs. La qualité de la gomme varie en fonction des régions: plutôt bonne dans le Guéra et mauvaise dans le Chari Baguirmi poussant les commerçants locaux à trier les produits proposés. Dans le cas du Guéra et du Hadjer Lamis, nous conseillons aux producteurs et collecteurs locaux de proposer leur derniers stocks à 1000 FCFA/kg minimum.

Dans le cas de la gomme friable, la récolte se poursuit car le ramadan approche et les ménages cherchent des moyens pour financer les dépenses à venir. L’offre locale devrait se maintenir dans les jours à venir. Les stocks de gomme friable étant important au niveau national, il est peu probable que le prix de la gomme friable dans les marchés locaux augmente significativement dans les semaines à venir. Ainsi nous conseillons de vendre aux prix actuels.

Les prix conseillés à la vente comme l’achat dans les régions sont :

Bulletin sur le marché de la gomme arabique au Tchad

Le marché de la gomme arabique en un coup d’oeil

Gomme friable (Talha)

Dans la plupart des régions, les villageois et les éleveurs transhumants continuent à se mobiliser autour de la cueillette de la gomme friable malgré les fortes chaleurs actuelles. Dans le Hadjer Lamis, les éleveurs nomades sont partis et les marchés de cette région ne sont plus alimentés en gomme friable. Les quantités exposées sur les marchés restent globalement importantes mais la demande este toujours basse. Le prix de la gomme friable sur les marchés locaux reste stable dans toutes les régions suivis.

Chari Baguirmi. L’offre en gomme friable continue à se maintenir dans cette région grâce à la présence massive des éleveurs transhumants venus des régions du Nord à la recherche de l’eau et pâturages pour les bétails. Les quantités exposées sur les marchés sont assez importantes mais la demande reste faible par manque de financement. Le prix de la gomme friable est stable. La gomme est vendue à 160 FCFA/kg (soit 400 FCFA/coro). La tendance à court terme du prix de la gomme friable dans le Chari Baguirmi va de stable à légère baisse du fait de l’offre locale importante et de la faible demande.

Guéra. Malgré la forte chaleur, les villageois sédentaires et les éleveurs continuent la cueillette afin de disposer de liquidités pour préparer le ramadan. L’offre se maintient mais la demande locale est restée faible. Le prix est stable depuis un mois, à 200 FCFA/kg (soit 500 FCFA/coro). La tendance à court terme du prix de la gomme friable dans le Guéra est à la stabilité voire en légère baisse du fait de la faible demande.

Hadjer Lamis. Le départ massif des éleveurs transhumants vers des régions plus au sud afin de trouver de l’eau et des pâturages pour les bétails a provoqué une rupture de l’offre de la gomme friable. Les cueilleurs sédentaires ne sont pas motivés à ramasser la gomme friable disponible dans les gommeraies à cause de la chaleur et du prix sur les marchés locaux.

Gomme dure (Kitir)

Il n’y a plus de récolte de gomme dure dans les zones productrices. Les marchés sont alimentés par les stocks proposés par des commerçants indépendants et certains producteurs. L’offre est maintenant très basse et les quantités exposées sur les marchés sont de l’ordre de quelques coros. La qualité de la gomme proposée est jugée mauvaise par les collecteurs.

La demande nationale est en baisse car les grossistes de N’Djamena et les exportateurs commencent à avoir des stocks importants. Les prix observés cette semaine sont stables dans le Chari Baguirmi et en hausse dans le Hadjer Lamis et le Guéra.

Chari Baguirmi. De très petites quantités de gomme dure sont proposées sur les marchés de la région. La demande locale est bonne car les commerçants locaux disposent toujours de fonds pour l’achat de la gomme mais les petits volumes disponibles et la qualité basse du produit proposé maintiennent stables le prix de la gomme. La gomme est vendue à 700 FCFA/kg (soit 1750 FCFA/coro). La tendance à court terme du prix de la gomme dure dans le Chari Baguirmi est de stable à en baisse car l’offre est faible et de mauvaise qualité.

Guéra. La gomme provenant des stocks des producteurs et des commerçants indépendants devient de plus en plus rare sur les marchés alors que la demande locale reste bonne car les commerçants locaux disposent de fonds pour acheter la gomme. Cependant la qualité est basse et la plupart des commerçants limitent leurs achats. Les quelques lots de bonne qualité sont échangés à 1000 FCFA/kg (soit 2500 FCFA/coro) contre 600 à 700 FCFA/kg (soit 1500 à 1750 FCFA/coro) la semaine passée. La tendance à court-terme du prix de la gomme dure dans le Guéra est de stable à légère baisse car la qualité de la gomme dure est devenue un facteur limitant dans les échanges.

Hadjer Lamis. La gomme dure devient de plus en plus rare sur les marchés de la région. La demande locale est faible car la plupart des collecteurs ont cessé de collecter mais envoient leurs stocks aux grossistes de N’Djamena. Les prix observés cette semaine sont en légère hausse cette semaine et atteignent 800 FCFA (soit 2000 FCFA/coro) contre 700 FCFA/kg (soit 1750 FCFA/coro) la semaine passée. La tendance à court terme du prix de la gomme dure dans la région est stable car l’offre et la demande sont très faibles.

Marché international

Au Soudan, la diminution de l’offre en gomme au niveau des marchés aux enchères a provoqué une hausse des prix au niveau des villages. Le prix bord-champ de la gomme dure varie actuellement entre 21 et 24,2 SDG/kg. Le prix de la gomme friable au niveau des marchés aux enchères se situe autour de 5,62 SDG/kg. Nous prévoyons une tendance légèrement haussière pour le prix de la gomme dure d’ici la fin de campagne tandis que le prix de la gomme friable devrait peu évoluer.

Perspectives et conseils

La fin de la campagne de commercialisation est toute proche. Les commerçants locaux se focalisent sur les derniers stocks de gomme dure disponibles alors que la récolte est terminée depuis plusieurs semaines déjà et que la qualité n’est plus au rendez-vous. La gomme friable reste bien disponible dans la plupart des régions mais les commerçants ont depuis un certain temps un intérêt plus limité car les stocks en aval sont importants.

Dans ce contexte, nous pensons que la tendance générale est à la baisse sur les marchés des deux gommes arabiques. Les prix de vente actuels sur les marchés régionaux sont :

Bulletin sur le marché de la gomme arabique au Tchad

Le marché de la gomme arabique en un coup d’oeil

Gomme friable (Talha)

Les villageois et les éleveurs transhumants continuent à se mobiliser pour satisfaire la demande en gomme friable. Les quantités exposées cette semaine dans les marchés restent importantes mais la demande reste faible. Les prix pratiqués depuis trois semaines sont globalement stables.
Les prix observés cette semaine sont stables dans le Chari Baguirmi, le Guéra et le Hadjer Lamis.

Chari Baguirmi. L’offre en gomme friable se maintient dans cette région grâce à la présence massive des éleveurs transhumants. Les quantités exposées sur les marchés de cette région sont assez importantes mais la demande reste cependant faible car les commerçants locaux manquent de préfinancements. Le prix de la gomme friable observé cette semaine est stable. La gomme est vendue à 160 FCFA/kg (soit 400 FCFA/coro). La tendance à court terme du prix de la gomme friable dans le Chari Baguirmi va de stable à légère baisse du fait de l’offre locale importante et de la faible demande.

Guéra. Bien que le prix d’achat sur les marchés de la région commence à démotiver certains producteurs, l’offre locale reste bonne et les achats se poursuivent car certains commerçants locaux disposent de fonds pour acheter la gomme friable. Le prix observé cette semaine est stable, à 200 FCFA/kg (soit 500 FCFA/coro). La tendance à court terme du prix de la gomme friable dans le Guéra est à la stabilité voire en légère hausse du fait de la demande.

Hadjer Lamis. La cueillette de la gomme friable se poursuit dans cette région. Les quantités exposées dans les différents marchés restent bonnes, les échanges commerciaux se maintiennent mais les prix pratiqués sont stables. La gomme est vendue, à 200 FCFA/kg (soit 500 FCFA/coro). La tendance à court terme du prix de la gomme friable dans le Hadjer Lamis est à la stabilité voire une légère hausse à cause de la demande.

Gomme dure (Kitir)

Il n’y a plus de récolte de gomme dure dans les zones productrices. Les marchés sont alimentés par les stocks proposés des commerçants indépendants et de certains producteurs mais cette offre locale commence à diminuer considérablement. Les quantités exposées sont de l’ordre de coro à 1 sac de 100kg. La qualité de la gomme proposée est jugée mauvaise par les collecteurs.
La demande est toujours bonne sur le plan national. Les prix observés cette semaine sont en baisse dans le Chari Baguirmi et le Hadjer Lamis et en hausse dans le Guéra.

Chari Baguirmi. L’offre locale reste faible cette semaine. De petites quantités de gomme dure, d’une mauvaise qualité selon les collecteurs, sont exposées sur les marchés de la région. Les acheteurs sont toujours en recherche de gomme dure mais la baisse de qualité et les lots de petites tailles amènent une baisse des prix locaux. Le prix bord-champ observé cette semaine est en baisse, 700 FCFA/kg (soit 1750 FCFA/coro) contre 800 FCFA/kg (soit 2000 FCFA/coro) la semaine passée. La tendance à court terme du prix de la gomme dure dans le Chari Baguirmi est de stable à en baisse car l’offre est faible et de mauvaise qualité.

Guéra. La gomme dure provenant des stocks des producteurs et des commerçants indépendants devient rare sur les marchés. La demande locale est toujours en bonne car les commerçants locaux ont des fonds pour pourvoir à leurs achats mais la qualité du produit n’attire pas trop les commerçants locaux. Le prix de la gomme dure observé cette semaine est en hausse, 600 à 700 FCFA/kg (soit 1500 à 1750 FCFA/coro) contre 500 à 600 FCFA/kg (soit 1250 à 1500 FCFA/coro) la semaine passée. La tendance à court-terme du prix de la gomme dure dans le Guéra est à la stabilité car la qualité de la gomme dure est devenue un facteur limitant dans les échanges.

Hadjer Lamis. La gomme dure devient de plus en plus rare sur les marchés de la région car les stocks disponibles sont faibles depuis la fin de récolte de la gomme dure. Les quantités exposées sur les marchés locaux continuent à baisser. La demande locale est faible car la mauvaise qualité limite l’attrait des acheteurs locaux. Les prix observés cette semaine sont en baisse, à 700 FCFA/kg (soit 1750 FCFA/coro) contre 800 FCFA/kg (soit 2000 FCFA/coro) la semaine passée. La tendance à court terme du prix de la gomme dure dans la région est de stable à baisse car la qualité de la gomme dure locale est devenue très basse.

Marché international

Au Soudan, on observe une nette baisse de l’approvisionnement en gommes dure et friable des principaux marchés du Nord Kordofan. Cette situation a provoqué une légère hausse du prix bordchamp de la gomme dure dans certaines localités alors que le prix sur les marchés aux enchères et les cotations FOB restent stables. Le prix bord-champ de la gomme dure évolue entre 20,9 et 23,1 SDG/kg. Le prix de la gomme sur les marchés aux enchères du Nord Kordofan se situe entre 22 et 25,3 SDG/kg. Le prix de la gomme friable sur ces mêmes marchés aux enchères varie entre 5,2 et 5,3 SDG/kg. La gomme dure origine Soudan est coté entre 2450 et 2550 USD/tonne, prix FOB et la gomme friable autour de 700 USD/tonne, prix FOB.

Perspectives et conseils

L’offre en gomme dure est faible dans toutes les zones productrices du fait de la fin de la récolte et de la baisse des stocks en amont de la filière. L’offre en gomme friable peut, quant à elle, encore se maintenir quelques temps car les cueilleurs sédentaires et les éleveurs nomades s’activent à satisfaire la demande.

En terme de demande, les commerçants locaux ne sont pas motivés à collecter la gomme dure à du fait de la faible qualité proposée et des petites quantités exposées. Ils sont plus actifs sur l’achat de la gomme friable. Au niveau national, les stocks sont importants pour les deux gommes ce qui devrait limiter les préfinancements pour cette fin de campagne.

Dans le cas de la gomme dure, nous conseillons aux producteurs et collecteurs locaux de proposer leur stock si le prix d’achat est de 700 FCFA/kg minimum.

Dans le cas de la gomme friable, la production se poursuit et l’offre locale devrait continuer à être bonne dans les jours à venir. Les stocks de gomme friable étant important au niveau national, il est peu probable que le prix de la gomme friable dans les marchés locaux augmente significativement dans les semaines à venir. Ainsi nous conseillons de vendre aux prix actuels.

Les prix conseillés à la vente comme l’achat dans les régions sont :

Bulletin sur le marché de la gomme arabique au Tchad

Le marché de la gomme arabique en un coup d’oeil

Gomme friable (Talha)

Les villageois et les éleveurs transhumants continuent à se mobiliser autour de la cueillette de la gomme friable malgré la chaleur afin de disposer de moyens financiers pour préparer le ramadan qui s’approche. Les quantités exposées cette semaine dans les marchés locaux restent importantes mais la demande reste assez faible. Les prix pratiqués dans les différentes régions sont stables cette semaine.

Chari Baguirmi. La cueillette de la gomme friable se poursuit grâce à la présence massive des éleveurs transhumants et des autochtones de la localité et il semble que l’offre pourra encore se maintenir plusieurs semaines dans cette région. La demande locale reste cependant faible à cause du manque de préfinancements au niveau des collecteurs locaux. Les quantités échangées sur les marchés cette semaine sont en baisse mais le prix observé cette semaine est stable. La gomme est vendue, à 160 FCFA/kg (soit 400 FCFA/coro). La tendance à court terme du prix de la gomme friable dans le Chari Baguirmi est de stable à légère baisse du fait de la demande locale assez faible.

Guéra. Les producteurs se mobilisent autour de la cueillette de la gomme friable. L’offre locale se maintient et la demande reste haute grâce à la disponibilité de trésorerie au niveau des commerçants locaux. Le prix observé cette semaine est stable, soit 200 FCFA/kg (soit 500 FCFA/coro). La tendance à court terme du prix de la gomme friable dans le Guéra est à la stabilité voire en légère hausse grâce à la trésorerie disponible au niveau des commerçants locaux.

Hadjer Lamis. Les échanges commerciaux se maintiennent dans cette région grâce à la disponibilité de la trésorerie au niveau des commerçants locaux. L’offre locale reste bonne grâce à l’activité des cueilleurs. Les quantités échangées dans les différents marchés ont augmenté et les prix observés cette semaine sont stables. La gomme est vendue, à 200 FCFA/kg (soit 500 FCFA/coro). La tendance à court terme du prix de la gomme friable dans le Hadjer Lamis est à la stabilité voire en légère hausse car la demande reste bonne.

Gomme dure (Kitir)

La fin de la récolte de la gomme dure s’observe dans toutes les zones productrices à cause de la chaleur qui s’est installée. Les échanges commerciaux se maintiennent grâce aux stocks de certains producteurs et des commerçants indépendants. La qualité de la gomme proposée est faible et peu appréciée par les collecteurs. Les mélanges gomme dure – gomme friable, pour augmenter la quantité, sont fréquents.
La demande est toujours bonne sur le plan national mais les prix observés cette semaine sont stables dans le Chari Baguirmi et le Hadjer Lamis et en baisse dans le Guéra.

Chari Baguirmi. L’offre locale est en baisse et les quantités exposées sur les marchés sont toujours en diminution. L’essentiel de l’offre correspond aux stocks des producteurs et des commerçants indépendants. Bien que la demande reste bonne, notamment grâce à la présence de trésorerie côté commerçant, le prix bord-champ reste stable cette semaine car la qualité est en baisse. Les échanges se font à 800 FCFA/kg (soit 2000 FCFA/coro). La tendance à court terme du prix de la gomme dure dansle Chari Baguirmi est à la stabilité.

 

Guéra. La gomme dure vendue sur les marchés de la région provient des stocks des producteurs et des commerçants indépendants. Ces stocks commencent à tarir et ne devraient pas se maintenir encore très longtemps. La qualité de la gomme dure proposée est basse et n’attire pas trop les commerçants locaux. Le prix de la gomme dure observé cette semaine est en baisse, 500 à 600 FCFA/kg (soit 1250 à 1500 FCFA/coro) contre 800 FCFA/kg (soit 2000 FCFA/coro) la semaine passée. La tendance à court-terme du prix de la gomme dure dans le Guéra est de stable à en légère baisse.

Hadjer Lamis. L’offre en gomme est maintenant très basse dans la région car il y a peu de stocks et la récolte de la gomme dure est terminée. Les quantités échangées dans les marchés continuent à baisser et la demande locale reste active mais avec une certaine limite due à la qualité proposée. Les prix observés cette semaine sont stables, à 800 FCFA/kg (soit 2000 FCFA/coro). La tendance à court terme du prix de la gomme dure dans la région est de stable à en légère baisse car la qualité offerte est basse.

Marché international

Au Soudan, la cotation de la gomme dure a légèrement progressé au cours des deux dernières semaines pour atteindre 2450 à 2550 USD/t. La cotation de la gomme friable reste stable autour de 650 à 700 USD/t. La baisse de l’offre en gomme dure au niveau local pousse les prix bord-champs à la hausse dans le Nord Kordofan. Ils ont atteint 20,9 à 22,47 SDG/kg au cours de la semaine passée. L’offre en gomme friable reste bonne et un regain de demande indienne au cours des semaines passées, pour les meilleures qualités de gomme friable, a permis aux prix sur les marchés aux enchères de se maintenir entre 4,85 et 5,51 SDG/kg.

Perspectives et conseils

Dans le cas de la gomme dure, la demande nationale reste bonne et l’offre est en forte baisse mais la dégradation de la qualité offerte sur les marchés locaux joue à la défaveur des producteurs. Nous estimons que la tendance sur le marché de la gomme dure est de stable à en légère baisse car la baisse de qualité devrait pousser les commerçants à revoir leur prix d’achat à la baisse.
Dans le cas de la gomme friable, l’offre locale reste bonne car les cueilleurs voient dans la vente de gomme une source de revenu non négligeable en cette période chaude et sèche. La demande locale reste bonne et il est possible que dans certaines régions les prix locaux se relèvent un peu au cours de la semaine à venir car les commerçants disposent de préfinancements pour acheter la gomme. Cependant il est peu probable que les prix évoluent fortement à la hausse et une tendance stable à en baisse est le plus probable pour la fin de campagne.
Dans le cas de la gomme dure, nous conseillons aux producteurs et collecteurs locaux de proposer leur stock si le prix d’achat est de 800 FCFA/kg minimum et 600 FCFA/kg dans le cas du Guéra où la qualité est maintenant très basse.
Dans le cas de la gomme friable, le prix de la gomme friable dans les marchés locaux du Guéra et Hadjer Lamis nous semble plutôt bon et nous conseillons aux cueilleurs de vendre à ce prix.

Les prix conseillés à la vente comme l’achat dans les régions sont :

Bulletin sur le marché de la gomme arabique au Tchad

Le marché de la gomme arabique en un coup d’oeil

Gomme friable (Talha)

La cueillette de la gomme friable continue et l’offre reste importante sur les marchés hebdomadaires des zones de production. Dans l’ensemble, même si les évolutions diffèrent d’une région à l’autre, le prix de la Talha est en légère baisse dans le pays car l’offre est importante et la demande est modérée. Le prix de la Talha devrait rester relativement stable encore quelques semaines mais pourrait baisser à plus long terme.

Chari Baguirmi. La cueillette de la gomme friable se poursuit et pourra se maintenir encore longtemps dans cette région. L’offre locale se renforce grâce à la présence massive des éleveurs transhumants dont la collecte s’ajoute à celle de la population locale mais la demande est faible à cause d’un manque de préfinancement des acheteurs. Les quantités échangées sur les marchés cette semaine sont en baisse tandis que le prix a considérablement baissé de 80 FCFA/kg. La gomme est vendue, à 160 FCFA/kg (soit 400 FCFA/coro) contre 240 FCFA/kg (soit 600 FCFA/coro) la semaine passée. La tendance à court terme du prix de la gomme friable dans le Chari Baguirmi est à la stabilité car le prix bas devrait faire revenir un peu plus de demande dans les prochaines semaines.

Guéra. Les populations locales continuent de se mobiliser à la cueillette de la gomme friable. L’offre locale se renforce et la demande est restée bonne car les commerçants locaux sont nombreux à acheter grâce à la disponibilité de la trésorerie. Le prix observé cette semaine est en légère hausse, à 200 FCFA/kg (soit 500 FCFA/coro) contre 160 à 180 FCFA/kg (soit 400 à 450 FCFA) la semaine passée.

Hadjer Lamis. La cueillette de la gomme friable continue à un rythme élevé. La demande locale se maintient grâce à la disponibilité du cash au niveau des commerçants locaux. Les quantités échangées dans les différents marchés ont augmenté et les prix observés cette semaine sont en hausse. La gomme est vendue, à 200 FCFA/kg (soit 500 FCFA/coro) contre 160 FCFA/kg (soit 400 FCFA/coro) la semaine passée.

Gomme dure (Kitir)

La rareté de la gomme dure commence à s’observer dans presque toutes les zones productrices à cause de la chaleur qui s’est installée. C’est la fin de la récolte pour la gomme dure mais les échanges commerciaux peuvent se maintenir encore quelques semaines avec la vente des stocks de certains producteurs et des commerçants indépendants. La qualité de la gomme est en baisse car de plus en plus de lots proposés aux collecteurs sont constitués de mélanges gomme dure–gomme friable pour augmenter la quantité.
La demande est toujours bonne sur le plan national mais les prix observés cette semaine sont stables dans le Chari Baguirmi et le Hadjer Lamis et en légère hausse dans le Guéra. Avec la fin de la campagne, les prix pourraient encore baisser dans les prochaines semaines.

Chari Baguirmi. La fin de la récolte de la gomme dure s’annonce dans cette région à cause de la chaleur. L’offre locale se maintient grâce aux stocks des producteurs et des commerçants indépendants. La demande est restée toujours bonne mais les quantités exposées sur les marchés sont toujours en diminution. Le prix bord-champ est stable cette semaine, 800 FCFA/kg (soit 2000 FCFA/coro). La tendance à court terme du prix de la gomme dure dans le Chari Baguirmi est à la stabilité sauf si la qualité baisse trop car cela pourrait favoriser une baisse des prix.

Guéra. Les échanges commerciaux autour de la gomme dure se maintiennent grâce aux stocks des producteurs ainsi que des commerçants indépendants. L’offre locale ne pourra pas se tenir aussi longtemps que possible à cause de l’indisponibilité de la récolte. La demande locale est toujours en bonne à cause de la disponibilité du cash. Le prix de la gomme dure observé cette semaine est à la hausse, 800 FCFA/kg (soit 2000 FCFA/coro) contre 700 FCFA/kg (soit 1750 FCFA/coro) la semaine passée. La tendance à court-terme du prix de la gomme dure dans le Guéra est à la stabilité car même si la demande se maintient le prix est déjà élevé et la qualité tend à baisser.

Hadjer Lamis. La rareté de la gomme dure s’observe dans la région à cause de la baisse de l’offre provoquée par la fin de récolte de la gomme dure. Les quantités échangées dans les marchés continuent à baisser. Les stocks proposés aux collecteurs sont de mauvaise qualité (mélange de gommes, petits nodules etc.). La demande locale est restée active mais avec une certaine limite due à la qualité pendant la collecte. Les prix observés cette semaine sont stables, à 800 FCFA/kg (soit 2000 FCFA/coro). La tendance à court terme du prix de la gomme dure dans la région est également à la stabilité.

Marché international

Au Soudan, le prix de la gomme dure continue de connaitre une évolution en légère hausse en raison de la diminution de l’offre et d’une demande qui reste toujours bonne.
Le prix de la gomme friable a lui aussi très légèrement augmenté même si les stocks restent toujours très importants
Les prix FOB des deux types de gomme sont en légère hausse au niveau de Port Soudan.

Perspectives et conseils

Les échanges commerciaux autour des gommes dure comme friables se poursuivent dans les différentes régions productrices. De plus en plus souvent, la gomme dure proposée par les producteurs est constituée de petits nodules, poudreux voire d’un mélange gomme dure – gomme friable. Cette baisse de la qualité favorise une stabilité des prix malgré la demande qui reste soutenue et l’offre qui diminue.
Nous recommandons aux producteurs de gomme dure qui ont des stocks de bonne qualité de chercher à les vendre rapidement en négociant un prix de 800 FCFA/kg (2000 FCFA/coro) minimum en valorisant la rareté de leur qualité.
Pour les collecteurs de gomme friable, l’augmentation de l’offre et la stabilité de la demande rendent le stockage risqué et au fur et à mesure que la fin de la campagne s’approche les opportunités de ventes risquent de se réduire, il est donc recommandé d’éviter de stocker la Talha.

Les prix conseillés à la vente comme l’achat dans les régions sont :