Bulletin sur le marché de la gomme arabique au Tchad

Le marché de la gomme arabique en un coup d’oeil

Gomme friable (Talha)

Les conditions météorologiques actuelles sont favorables à la production de gomme friable. Dans la plupart des régions, les cueilleurs sédentaires et transhumants sont actifs malgré la chaleur et continuent à proposer leur récolte sur les marchés locaux. Dans le Hadjer Lamis, le départ massif des éleveurs nomades a provoqué une forte baisse de l’offre mais les cueilleurs sédentaires ont pris le relais et vendent leur gomme friable dans les marchés locaux cette semaine. Les quantités exposées restent globalement importantes mais la demande demeure toujours faible. Les prix pratiqués sur les marchés locaux restent stables dans les différentes régions productrices.

Chari Baguirmi. La cueillette en gomme friable se poursuit grâce à la présence des éleveurs transhumants. Les quantités exposées sur les marchés sont assez importantes mais la demande demeure toujours faible par manque de préfinancements. Le prix de la gomme friable observé cette semaine est stable depuis un mois. La gomme est vendue à 160 FCFA/kg (soit 400 FCFA/coro). La tendance à court terme du prix de la gomme friable dans le Chari Baguirmi va de stable à légère baisse du fait de l’offre locale importante et de la faible demande.

Guéra. A l’approche du mois de ramadan, les villageois et les transhumants se mobilisent autour de la cueillette, malgré la chaleur qui prévaut dans les gommeraies, et vendent leur gomme sur les marchés locaux. La demande locale reste basse mais le prix de la talha sur les marchés locaux demeure stable à 200 FCFA/kg (soit 500 FCFA/coro). La tendance à court terme du prix de la gomme friable dans le Guéra est à la stabilité.

Hadjer Lamis. La migration des éleveurs transhumants vers les régions du sud à la recherche de l’eau et de pâturages pour les bétails a provoqué une rupture de disponibilité de la gomme friable dans la région la semaine passée. Cependant les villageois se sont mobilisés autour de la cueillette et proposent leur récolte dans les marchés locaux malgré la faible demande. La gomme est vendue entre 160 à 180 FCFA/kg (soit 400 à 450 FCFA/coro). La tendance à court terme du prix de la gomme friable dans le Hadjer Lamis est à la stabilité car la demande est faible.

Gomme dure (Kitir)

Les quantités exposées sur les marchés locaux sont minimes et les transactions s’effectuent en fonction de la qualité de la gomme. La demande est faible au niveau national car il y a assez de stocks dans les magasins des grossistes et exportateurs. La demande locale, quant à elle, se maintient. Les prix observés cette semaine sont stables dans le Chari Baguirmi et le Guéra et en hausse dans le Hadjer Lamis.

Chari Baguirmi. Des petites quantités sont collectées par les commerçants locaux dans les marchés hebdomadaires pour satisfaire la demande. La qualité de la gomme n’est pas appréciée par les collecteurs. Ceux-ci trient avant de mettre dans les sacs. Les prix locaux restent malgré tout stables. La gomme est vendue à 700 FCFA/kg (soit 1750 FCFA/coro). La tendance à court terme du prix de la gomme dure dans le Chari Baguirmi est de stable à en baisse car l’offre est faible et de mauvaise qualité.

Guéra. La gomme provenant des stocks des producteurs et des commerçants indépendants devient de plus en plus rare sur les marchés. La demande locale reste bonne. Les pluies du début de mois dans la région ont provoqué un engouement pour les derniers stocks, ce qui s’est traduit par une forte hausse du prix d’achat à Mongo où la kitir est achetée 1000 FCFA/kg (2500 FCFA/coro). Sur les marchés de brousse, la gomme dure est achetée aux producteurs entre 700 et 800 FCFA/kg (1750 à 2000 FCFA/coro). La qualité est jugée plutôt bonne pour les acheteurs. La tendance à court-terme du prix de la gomme dure dans le Guéra est à la stabilité.

Hadjer Lamis. L’offre locale est en baisse cette semaine dans le Hadjer Lamis alors que les commerçants locaux maintiennent leur achat. Ceci a provoqué une hausse du prix sur les marchés locaux. Le prix observé cette semaine est autour de 1000 FCFA/kg (2500FCFA/coro) contre 800 FCFA (soit 2000 FCFA/coro) la semaine passée. La tendance à court terme du prix de la gomme dure dans la région est stable à en légère hausse car l’offre locale est très faible.

Marché international

Au Soudan, la disponibilité des gommes dure et friable sur les marchés aux enchères connaît d’importantes variations depuis 3 semaines. La semaine passée, les quantités échangées dans le Nord Kordofan étaient en forte régression, ce qui a provoqué une certaine tension sur les prix avec une tendance à la hausse sur les prix d’achat. Le prix de la gomme dure sur les marchés aux enchères varie entre 1000 et 1200 SDG/gintar (22 à 26,4 SDG/kg). La gomme friable s’échange autour de 255 SDG/gintar (5,6 SDG/kg). Après la hausse d’il y a 2 semaines, les cotations FOB restent stables: 2540 à 2550 USD/tonne pour la gomme dure et 750 USD/tonne pour la gomme friable.

Perspectives et conseils

L’offre en gomme dure continue à baisser dans les régions et les petites quantités disponibles ont provoqué une hausse du prix d’achat dans diverses localités car les commerçants locaux sont toujours actifs. La qualité de la gomme varie en fonction des régions: plutôt bonne dans le Guéra et mauvaise dans le Chari Baguirmi poussant les commerçants locaux à trier les produits proposés. Dans le cas du Guéra et du Hadjer Lamis, nous conseillons aux producteurs et collecteurs locaux de proposer leur derniers stocks à 1000 FCFA/kg minimum.

Dans le cas de la gomme friable, la récolte se poursuit car le ramadan approche et les ménages cherchent des moyens pour financer les dépenses à venir. L’offre locale devrait se maintenir dans les jours à venir. Les stocks de gomme friable étant important au niveau national, il est peu probable que le prix de la gomme friable dans les marchés locaux augmente significativement dans les semaines à venir. Ainsi nous conseillons de vendre aux prix actuels.

Les prix conseillés à la vente comme l’achat dans les régions sont :