Bulletin sur le marché de l’arachide au Tchad

Le marché de l’arachide en un coup d’œil
Prix arachide graine bord-champ pour l’ensemble des régions sauf Sila (arachide en coques) et marché de gros pour Moundou et Ndjamena en FCFA/coro

Capture

N’Djamena

Le prix de l’arachide est stable cette semaine, avec un coro à 1075 FCFA au niveau des grossistes. Le prix de l’huile Andoria est aussi stable à 900 FCFA/litre. Au niveau des transformateurs Andoira, la situation est contrastée: certains se plaignent de la concurrence des huiles importées tandis que d’autres transformateurs peinent à se ravitailler en arachide ou pressent un mélange arachide/sésame pour compenser la difficulté d’approvisionnement. La tendance à court-terme du prix de l’arachide est stable

Zone Sud

Logone Oriental. L’exposition de l’arachide sur les marchés est moyenne. Les acheteurs extérieurs à la région ne se sont pas présentés mais les détaillants, transformateurs et les grossistes locales sont très actifs pour l’achat du sésame. Le prix bord-champ est resté stable, à 525-550 FCFA/coro. Les stocks d’arachide sont encore importants dans la région. L’écoulement de l’huile d’arachide produite localement est toujours limité sous l’effet de la concurrence des autres huiles. Le prix de l’huile reste aussi stable, à 800-900 FCFA/litre. La tendance à court terme est stable.

Mandoul. La commercialisation de l’arachide est moins intense cette semaine. L’exposition reste forte mais il y a moins d’acheteurs. Les grossistes venus de Moundou et N’djamena qui achetaient dernièrement de grandes quantités sont repartis, ce qui fait qu’il n’y pas d’acheteurs sur les marchés de la région. Les achats se font essentiellement par la demande locale. On observe une hausse du prix de l’arachide bord-champ est hausse cette semaine qui atteint 550 à 575 FCFA/coro. A noter que l’arachide décortiqué à la main, plus rare, se vend plus cher (650 à 700 FCFA/coro). Les stocks sont encore importants et on observe des détériorations ce qui inquiète les commerçants. Le prix de l’huile Andoria est en baisse et atteint 750 FCFA/litre. La tendance à court terme est stable.

Mayo-Kebbi Ouest. L’exposition de l’arachide sur les marchés ruraux est bonne et les différentes acheteurs d’arachide ont repris la fréquentation des marchés. Le prix de l’arachide a connu une hausse cette semaine au niveau du bord-champ, et sur les marchés de la région. Le prix bord-champ de l’arachide atteint 650-750 FCFA/coro. Le prix de l’huile d’arachide Andoria est, quant à lui, resté stable, à 900 FCFA/litre. La tendance à court-terme du prix de l’arachide est en hausse.

Moyen Chari. Le marché est animé cette semaine et les acheteurs sont très présents sur les marchés cette semaine, suite à la venue de 17 véhicules soudanais à Sarh. Le prix bord-champ de l’arachide est en hausse, à 550-600 FCFA/coro. Les stocks sont en train d’être liquidé du côté des producteurs et commerçants et chez les particuliers les stocks sont presque finis. Du coté des détenteurs des unités andoria, les stocks sont encore importants. La hausse de demande profite à leurs activités, avec un bon écoulement de l’huile et une hausse des prix de l’huile Andoria qui atteint 850 à 900 FCFA/litre. La tendance à court terme du prix de l’arachide est en hausse.

Zone centre

Guéra. Durant trois semaines successives, les volumes exposés d’arachide exposés sur les marchés ainsi que le prix (1150-1200 FCFA/coro) sont restés stables. Les stocks au niveau des grossistes restent importants. Le prix de l’arachide devrait rester stable au cours de la prochaine semaine. Cependant l’approche du Ramadan risque de provoquer une hausse du prix de l’arachide au cours du mois. Le prix de l’huile d’arachide reste aussi stable à 900 FCFA/litre Toutefois la moins bonne disponibilité des huiles importées pourra dans le futur faire évoluer le prix des huiles locales à la hausse.

Hadjer Lamis. Cette semaine le prix bord-champ de l’arachide est stable (700 FCFA/coro). Les quantités disponibles sont faibles au niveau des marchés et les commerçants locaux préfinancent très peu les collecteurs pour s’approvisionner localement. A notre que l’arachide décortiquée à la main est plus présente sur les marchés à un prix nettement supérieur à l’arachide standard (1000 FCFA/coro au niveau des collecteurs). Cette arachide est destinée pour la consommation locale. La tendance du prix de l’arachide à court-terme est stable.

Le point de vue des analystes

La reprise de l’activité commerciale autour de l’arachide se confirma dans la majorité des régions du sud où le prix de l’arachide bord-champ est en hausse. Cette tendance devrait se poursuivre dans les semaines à venir.
Dans les régions du centre, l’arachide est plus faiblement disponible ou les stocks sont dans les mains des commerçants. A court-terme, le prix de l’arachide devrait rester stable avant la reprise de la demande avec les besoins en semences et l’approche du Ramadan.

Plusieurs cas de stocks dégradés ont été constatés. Il est impératif de trier les stocks abimés et de les reconditionner avant de les vendre. Nous conseillons aux producteurs et aux commerçants de vendre, si possible, 50% de leur stock au prix indiqué ci-dessous:

Capture1

Bulletin sur le marché de l’arachide au Tchad

Le marché de l’arachide en un coup d’œil

Prix arachide graine bord-champ pour l’ensemble des régions sauf Sila (arachide en coques) et marché de gros pour Moundou et Ndjamena en FCFA/coro

Capture

N’Djamena

La hausse du prix de gros de l’arachide continue cette semaine à N’Djamena. Le prix atteint 1075 FCFA/coro au marché Atronne (+12 à +25 FCFA/coro). L’approvisionnement en provenance des zones productrices est pour l’instant limité et les stocks des grossistes continuent à diminuer. Certaines unités Andoria transforment maintenant que du sésame, faute d’arachide. Le prix de l’huile d’arachide reste cependant stable à 900 FCFA/litre alors que les huiles alimentaires importées connaissent une légère hausse pour atteindre 1100 FCFA/litre (+50 FCFA/litre)

Zone Sud

Logone Oriental. Le marché de l’arachide est moins animé cette semaine. L’exposition de l’arachide est moyenne. Les principaux acheteurs sont les détaillants, les transformateurs et les grossistes locaux. Il n’y a pas au d’acheteurs extérieurs à l’exception du chargement d’un véhicule 18 roues à destination de Moundou. Le prix de l’arachide est en légère hausse et atteint 525 à 550 FCFA/coro, bord-champ. Le prix de l’huile Andoria reste stable à 800-900 FCFA/litre. La consommation locale reste faible du fait de la concurrence avec les autres huiles disponibles. La tendance du prix de l’arachide à court terme est stable.

Mandoul. Cette semaine, beaucoup d’acheteurs de N’Djamena sont présents, ce qui a permis une hausse du prix de l’arachide, bord-champ (525 à 550 FCFA/coro). Certains commerçants ont profité de cette nouvelle demande pour vendre massivement leur stock alors que d’autres attendent toujours de meilleurs prix avant de déstocker. Du fait des dégradations constatées dans certains stocks, l’arachide est triée et reconditionnée avant d’être transportée à N’Djamena. La consommation locale d’huile d’arachide reste toujours faible car le beurre de karité est présent en abondance et à bas prix sur les marchés de la région. Le prix de l’huile d’arachide Andoria a cependant augmenté pour atteindre 750 à 850 FCFA/litre. La tendance du prix de l’arachide à court terme est stable voire en légère hausse.

Mayo-Kebbi Ouest. La période électorale est terminée et les grossistes camerounais et nigérians ainsi que les commerçants locaux ont repris les fréquentations des marchés du Mayo-Kebbi Ouest. Face à cette nouvelle demande, le prix d’arachide a connu une légère hausse durant la semaine sur les marchés de la région mais le prix bord-champ est resté stable et se situe entre 600 et 700 FCFA/coro. L’exposition d’arachide sur les marchés ruraux est restée stable. La tendance du prix de l’arachide à court-terme est à la hausse.

Moyen Chari. L’arachide est peu exposée cette semaine. Il y a peu d’acheteurs: seuls les détenteurs d’Andoria et les transformatrices locales achètent pour faire tourner leurs activités. Les stocks sont encore importants, ce qui inquiète producteurs et commerçants. Le prix de l’arachide est resté stable, à 520-525 FCFA/coro, prix bord-champ. Le prix de l’huile Andoria est aussi stable: 800 à 850 FCFA/litre. La tendance du prix de l’arachide à court terme est stable.

Zone centre

Guéra. A Mongo, le marché de l’arachide est marqué par stabilité tant au niveau des prix qu’au niveau des quantités commercialisées. Les stocks des producteurs sont presque épuisés et la majorité de l’arachide exposée provient des stocks des collecteurs et commerçants qui revendent progressivement. Les stocks des commerçants sont encore assez conséquents. Le prix de l’arachide varie entre 1200 FCFA/coro pour l’arachide de bonne qualité et 1150 FCFA/coro l’arachide de moins bonne qualité. Le prix d’huile andoria est resté stable par rapport à la semaine dernière (900 FCFA/coro) par contre l’approvisionnement en huile importée s’est ralenti durant les deux dernières semaines et cela a fait tirer les prix de l’huile d’arachide artisanale à la hausse (1100 à 1150 FCFA/coro). Nous attendons à une hausse de la demande locale lorsque les besoins s’en feront sentir pour les semences et en prévision du Ramadan (mai/juin). Dans le cass de stockage pour les semences, il est indispensable de garder les stocks dans des lieux aérés et à l’abri d’humidité pour qu’ils gardent leur pouvoir germinatif.

Hadjer Lamis. Les quantités d’arachide exposées sur le marché de Bokoro sont en train de diminuer considérablement. La faible disponibilité de l’arachide dissuade les acheteurs étrangers à s’approvisionner localement. Les commerçants locaux et les transformateurs s’approvisionnent dans les régions du Sud où l’arachide est encore bien disponible et accordent moins de fonds aux collecteurs pour faire les achats locaux. Le prix de l’arachide est resté stable à 700 FCFA/coro, prix bord-champ. Le prix de l’huile Andoria est aussi stable à 775 FCFA/litre. La tendance du prix de l’arachide à court-terme est stable.

Le point de vue des analystes

La reprise de l’activité commerciale autour de l’arachide se confirma dans la majorité des régions du sud où le prix de l’arachide bord-champ est en hausse. Cette tendance devrait se poursuivre dans les semaines à venir.

Dans les régions du centre, l’arachide est plus faiblement disponible ou les stocks sont dans les mains des commerçants. A court-terme, le prix de l’arachide devrait rester stable avant la reprise de la demande avec les besoins en semences et l’approche du Ramadan.

Plusieurs cas de stocks dégradés ont été constatés. Il est impératif de trier les stocks abimés et de les reconditionner avant de les vendre. Nous conseillons aux producteurs et aux commerçants de vendre, si possible, 50% de leur stock au prix indiqué ci-dessous:

Capture1

Bulletin sur le marché de l’arachide au Tchad

Le marché de l’arachide en un coup d’œil
Prix arachide graine bord-champ pour l’ensemble des régions sauf Sila (arachide en coques) et marché de gros pour Moundou et Ndjamena en FCFA/coro

Capture

N’Djamena

Les stocks d’arachide continuent à baisser au niveau des grossistes de la capitale. Le prix de l’arachide en gros a remonté cette semaine pour atteindre 1050-1062 FCFA/coro. Le prix de l’huile d’arachide Andoria est, quant à lui, resté stable à 900 FCFA/litre (contre 1050 FCFA/litre d’huile alimentaire importée). Afin de pouvoir continuer à tourner, beaucoup d’unités de transformation Andoria utilise un mélange de sésame et arachide pour produire de l’huile.

Zone Sud

Logone Occidental. Les stocks dans les magasins sont importants et l’arachide est fortement exposée sur les marchés mais il y a peu d’acheteurs, notamment les acheteurs extérieurs à la région qui sont actuellement absents. Le prix de l’arachide se situe entre 600 FCFA/coro pour la variété tardive et 650 FCFA/coro pour la variété délavée.

Logone Oriental. La présence de quelques acheteurs et détaillants locaux sur les marchés a poussé les producteurs et commerçants qui veulent vendre leurs produits à exposer abondamment l’arachide sur les marchés. Cette mobilisation des acheteurs locaux redonne un peu d’espoir aux commerçants et producteurs qui ont encore des stocks conséquents. Les transformatrices et les détenteurs d’andoria sont toujours faiblement actifs car il n’y a pas de commande et l’huile d’arachide reste très concurrencée par le beurre de karité et les huiles importées. Le prix de l’arachide est en hausse avec un prix de 500 à 525 FCFA/coro au niveau des bords-champs. Le prix de l’huile Andoria se situe entre 800 et 900 FCFA/litre. La tendance du prix de l’arachide à court terme est en légère hausse.

Mandoul. Les craintes liées aux éventuelles tensions électorales se dissipent et l’arrivée d’acheteurs en provenance de N’Djamena a relancé les activités commerciales autour de l’arachide. Les commerçants locaux en profitent pour déstocker leur produit. Cette mobilisation à favorisé une hausse des prix tant sur les bords champs que sur les marchés. Le prix bord-champ a atteint 500-525 FCFA/coro (+50 à +75 FCFA/coro comparativement à la semaine passée). Toutefois, les stocks restent importants et la consommation locale d’huile d’arachide est faible à cause de la concurrence des beurres de karité, très abondants sur les marchés de la région et à bas prix. Le prix de l’huile Andoria est de 700 à 750 FCFA/litre. La tendance à court terme est stable voire en légère hausse.

Mayo-Kebbi Ouest. Dans le Mayo-Kebbi, les activités commerciales autour de l’arachide ont repris. Les collecteurs sont plus nombreux à fréquenter les marchés ruraux et les ménages préparent des stocks d’arachide en prévision de la hausse du prix lors du Ramadan. Le prix de l’arachide est en légère hausse cette semaine et atteint 600 à 700 FCFA/coro au niveau des bords-champs (+50 FCFA/coro par rapport à la semaine passée). Les stocks ont nettement diminué au niveau des paysans et nous nous attendons à une hausse des prix de l’arachide sur le court-terme.

Moyen Chari. L’arachide est bien exposée sur les marchés. Le prix de l’arachide est en hausse cette semaine (500 à 525 FCFA/coro au niveau des bords-champs) suite à la présence d’acheteurs venus de N’Djamena et les achats des transformateurs locaux (transformatrices artisanales et Andoria). L’huile d’arachide est bien exposée sur les marchés mais il y a toujours peu d’acheteurs face à la concurrence du beurre de karité et des huiles importées. Le prix de l’huile Andoria est 800 à 850 FCFA/litre. Le niveau de stock reste important au niveau des producteurs, ce qui est une source d’inquiétude car ceux-ci envisagent déjà le début des travaux agricoles, suite aux récentes pluies. La tendance à court terme est stable.

Zone centre

Guéra. Les quantités exposées sur les marchés et l’activité commerciale autour de l’arachide restent stables. Les stocks au niveau des commerçants sont conséquents. Le prix de l’arachide a connu eu légère hausse cette semaine pour atteindre 1200 FCFA/coro. La disponibilité des huiles importées sur le marché est en baisse sur les marchés ce qui pourrait à court-terme entrainer une hausse du prix de l’huile locale. La tendance à court terme est de stable à légère hausse.

Hadjer Lamis. A Bokoro, le marché de l’arachide connait cette semaine une baisse. En effet, l’huile importée d’origine indonésienne qui était exposé en quantité modérée la semaine dernière a vu sa quantité doublée voire tripler sur le marché cette semaine favorisant une baisse allant de 875-900 F CFA à 725-755 F CFA au litre. La remontée des prix observée durant les deux dernières semaines a motivé les commerçants à importer également plus d’arachide vers le sud avec un prix qui semble bénéfique car le sac coute avec toutes charge y comprises vaut 25 000 F CFA contre 28 000 F CFA pour l’arachide locale. La tendance actuelle semble à la baisse. Toute fois une remontée pourrait être possible à l’approche des saisons des pluies et du mois de Ramadan.

Le point de vue des analystes

Dans le sud, la venue d’acheteurs de la capitale a relancé les activités commerciales autour de l’arachide. Le prix de l’arachide est en hausse. La semaine prochaine confirmera si la reprise d’activité des commerçants est stable car ceux-ci avaient mis en veille leurs activités face aux incertitudes électorales.
Dans le Hadjer Lamis, l’arrivée massive d’huile importée a fait chuter les prix locaux. Cette tendance à la baisse devrait se confirmer dans les semaines à venir. Dans le Guéra, le phénomène inverse se produit: les huiles importées sont moins disponibles ce qui entraine une légère hausse des prix.

Nous conseillons aux producteurs et aux commerçants de vendre, si possible, 50% de leur stock au prix indiqué ci-dessous:

Capture1