Bulletin sur le marché de l’Anacarde

Le marché en un coup d’oeil

Prix pratiqués pour la noix de cajou brute dans les différents pays producteurs d’Afrique de l’Ouest

En Côte d’Ivoire, le marché de la noix de cajou est en perte de vitesse. Les transactions ont beaucoup diminué aussi bien dans les zones de production qu’au niveau portuaire.
Toutefois, de petites quantités de mauvaise qualité continuent de s’échanger dans certaines zones de production…/…

Au Burkina, la campagne de commercialisation des noix de cajou est pratiquement fermée.
Au niveau bord-champ, il n’y a pratiquement plus de transactions. De rares petites ventes isolées ont été observées dans quelques localités à entre 665 et 700 FCFA/kg (1000 à 1050 FCFA/boite de tomate).
Au niveau commerçant, les stocks sont quasiment épuisés. A Bobo-Dioulasso, les rares derniers exportateurs qui étaient encore en activités pour collecter les dernières noix ont fermé leurs portes cette semaine. Les derniers prix observés étaient de 800 à 850FCFA/kg…/…

Au Mali, le marché de la noix de cajou est calme et stable par rapport à la semaine dernière. Les échanges sont quasi-inexistants car les exportateurs ont quitté le marché et les locaux n’effectuent pratiquement plus d’achat. Le mouvement de la noix brute est pratiquement aux arrêts.
Les derniers prix varient entre 200 et 400 FCFA/kg pour les rares et faibles « transactions bord-champs » effectuées. Les échanges des commerçants locaux ne sont pas constatés car les quantités disponibles sont faibles et les acheteurs étrangers ont quitté le marché…/…

En Guinée, le marché de l’anacarde demeure très calme dans la région de Kankan. Au niveau bords-champs, il n’existe pratiquement plus de stocks. Les maigres quantités échangées sont toujours dans la fourchette de 12000 à 12500FG/kg. Les acheteurs étrangers se sont tous dirigés vers Boké pour compléter leurs stocks…/…

Au Sénégal, l’hivernage s’est définitivement installé au Sénégal car la presque totalité des régions a enregistré des pluies. La fin de la campagne de commercialisation de cajou approche. Les producteurs sont de plus en plus concentrés sur les cultures céréalières au détriment de leurs plantations de cajou. L’intensité de la campagne diminue chaque semaine bien que des transactions sont toujours observées aussi bien en Casamance qu’à Sokone…/…

Le marché international de l’anacarde

Nouvelle semaine de stabilité sur le marché international de la noix de cajou même si une légère hausse est notée sur les amandes de cajou de grades inférieurs (fendues et brisées)…/…

Le point de vue des analystes

Les statistiques commerciales indiennes de mai 2017 viennent à nouveau confirmer l’importante croissance des arrivages de noix de cajou brute en Asie.
Comme visible ci-dessous, les arrivages de noix de cajou africaine et indonésienne en Inde sont en hausse de 85 000 tonnes sur les 5 premiers mois de l’année en comparaison avec 2017. Ajoutées aux importations vietnamiennes et brésiliennes que nous avions publiées il y a deux semaines, ces chiffres portent le total des arrivages de noix brute dans les principaux pays transformateurs à plus 713 000 tonnes sur 5 mois soit près de 282 000 tonnes de plus qu’en 2016 (et 115 000 tonnes de plus qu’en 2015, année avec un calendrier de production comparable à 2017)…/…

Pour en savoir plus : abonnez-vous au bulletin !