Bulletin sur le marché de l’Anacarde

Le Marché en un clin d’oeil
Prix pratiqués pour la noix de cajou brute dans les différents pays producteurs d’Afrique

Au Nigéria, la commercialisation continue de ralentir. Au niveau des zones de production, peu de stocks sont désormais disponibles. La majorité des stocks encore présents sont le résultat de la nouvelle floraison tardive dans l’Ouest du pays dont la qualité est affectée par les pluies…/…

En Côte d’Ivoire, le marché de la noix de cajou est encore actif mais les échanges commencent à être timides sur le terrain.
Les stocks se raréfient chez les producteurs. Seules de petites quantités existent encore chez certains d’entre eux qui ont fait de la rétention…/…

Au Burkina, la campagne est quasiment terminée. Sur les quatre régions productrices, seules deux enregistrent encore des transactions. L’offre est actuellement très irrégulière, isolée et en très petites quantités. Les prix observés restent globalement identiques à ceux de la semaine écoulée dans les Hauts-Bassins. Dans les Cascades, on note un léger repli par endroit du fait du retrait des acheteurs. Dans l’ensemble, il n’y a plus de préfinancement ; les achats se font au jour le jour selon la disponibilité de l’offre…/…

Au Mali, le marché de l’anacarde est quasi-identique à la semaine dernière. Les prix sont stables mais connaissent par endroit de légères baisses. La mobilisation des noix sur le marché est irrégulière et les volumes faibles. Les acheteurs étrangers sont de moins en moins actifs, la qualité de la noix se dégrade mais les prix restent hauts…/…

En Guinée, le marché de l’anacarde est marqué par une forte diminution des stocks disponibles dans la région de Kankan. Les disponibilités actuelles sont pour la plupart issues d’une part des zones de grandes production où quelque stock existe encore et d’autre part des stocks de rétention de certains producteurs. Au fait, il est observé ces derniers temps, la mise en vente de plus en plus des stocks de rétention…/…

Au Sénégal, la commercialisation reste intense mais l’évolution des prix a été plutôt surprenant cette semaine. Après plusieurs semaines de hausse, les prix ont connu une chute dans toutes les régions de la Casamance. Par contre à Sokone, les prix ont légèrement augmenté par rapport à la semaine dernière…/…

Le marché international de l’anacarde

Cette semaine, les prix sur le marché international ont évolué de manière contrastées. Si les transformateurs indiens ont eu tendance à revoir leurs offres une nouvelle fois en hausse pour tous les grades, les transformateurs vietnamiens les maintiennent dans une fourchette relativement stable…/…

Le point de vue des analystes

En fin de semaine dernière, le 36ème congrès mondial des Fruits à coques et Fruits secs s’est tenu à Chennai en Inde. Lors de cette grande rencontre internationale, les échanges entre les intervenants ont semblé confirmer que la production mondiale de noix de cajou ne devrait pas diminuer cette année et pourrait même légèrement augmenter. Les estimations fournies par plusieurs intervenants sont à prendre avec précaution car elles sont encore très largement incertaines mais une partie de plus en plus grande des acteurs du marché semblent réaliser que les annonces de mauvaises production de ces derniers mois ont été fortement exagérées…/…

Pour en savoir plus : abonnez-vous au bulletin !